Docu : on fait comment quand on est policier, lesbienne ou gay ?

Le documentaire "Coming out dans la police" disponible en replay sur Public Sénat, revient sur les parcours de femmes et d’hommes, policiers ou gendarmes et homosexuels. Comment s’épanouit-on dans un milieu décrit comme masculin voire viriliste ?

Crédit : Police Academy - le film

Le 25 avril 2017, un homme fait une déclaration d’amour à un autre homme. Dans la cour d’honneur de la préfecture de Paris, il rend hommage à Xavier Jugelé, le policier victime de l’attaque terroriste sur l'avenue des Champs-Élysées, aussi son compagnon. Dans la police comme dans la société, il y a des personnes issues de la communauté LGBT, chose que certains préfèrent nier.

Pourquoi la majorité des policiers homosexuels préfèrent cacher leur orientation sexuelle à leur collègues ? La réalisatrice Cécile Patingre nous donne une première réponse. Dans les années 70, un slogan marque les rangs : “policier, un métier d’hommes”. Le temps a beau passer, le message ne s’efface pas, reste dans les mémoires, et catégorise la profession comme viriliste et non inclusive. Entre-temps, la situation des personnes homosexuelles, s’améliore un peu. Mais pas tant que ça. “Il est bien plus facile d’être homosexuelle en étant commissaire de police, que gardien de la paix à Sarcelles” estime Isabelle, l’une des témoins.

L’homosexualité encore stigmatisée

Au fil des témoignages, on découvre à quel point les policiers homosexuels ne sont pas acceptés par leurs pairs. Tous préfèrent mentir sur leur vie privée plutôt qu’avouer leur homosexualité. Dire la vérité, reviendrait à se décrédibiliser ou à finir bouc-émissaire. “Dans ma brigade, un policier ouvertement gay, était systématiquement victime de remarques désobligeantes” rapporte l’un des témoins. “Une fois, un collègue m’a dit : je ne comprends pas pourquoi tu te changes dans le vestiaire des femmes” relate Peggy, la gorge serrée. Peu importe les discriminations, la hiérarchie ne les prend pas au sérieux et même parfois les entretient.

L'association FLAG! qui lutte contre les comportements homophobes dans la police forme les futurs policiers à agir de façon plus inclusive. Crédit : "Coming out dans la police"

Pour empêcher ces inégalités de traitement et combattre l’homophobie, la structure revendicative FLAG! se crée en 2001. Première victoire en 2006 : une campagne d’affichage permet de sensibiliser à l’homophobie chez les policiers. Aujourd’hui, l’association FLAG! intervient dans les écoles de police pour ouvrir les regards et lutter contre les comportements discriminatoires. Malgré ces "progrès", la hiérarchie française résiste encore. Contrairement à seize autres gouvernements européens, le ministère de l’Intérieur n’a toujours pas autorisé les policiers français à défiler en uniforme à la Gay Pride. Pourquoi cette exception française ?

ON PERD DU TEMPS SUR

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

IL Y A SOLEIL DONC IL Y A NEWSLETTER

EN VOGUE